Nous situer

HOPIA clinique vétérinaire
14 boulevard des Chênes
78280 Guyancourt


Nos horaires

OUVERT 24H/24 & 7J/7

Consultations sur RDV :
Du lundi au vendredi : 8h00 • 20h00
Samedi : 8h00 • 19h00

URGENCES JOUR & NUIT

Notre service d’ Epuration Extra-rénale

(Hémodialyse, Hémofiltration, Plasmaphérèse) :

Un service permettant de lutter

contre l’insuffisance rénale, certaines intoxications et maladies auto-immunes

 

Our foreign clients are most welcome !
All our veterinarians are fluent in English !

Générateur d'hémodialyse mobile
schéma hémofiltre

Qu’est l’hémodialyse, l’hémofiltration ou la plasmaphérèse  ?

Il s’agit une forme de thérapie « extracorporelle » qui peut être utilisée pour soutenir les patients dont la fonction rénale est réduite ou bien lutter contre une intoxication ou une maladie auto-immune. A HOPia, nous avons une forme de «dialyse» appelée Epuration Extra-Rénale (EER) intermittente prolongée. Nous sommes en mesure de traiter à la fois les chiens et les chats, principalement en cas de lésions rénales aiguës.

 

Pendant l’EER, le sang est prélevé d’un grand cathéter de dialyse placé dans la veine jugulaire puis passe dans un circuit extra-corporel et au travers d’un filtre spécifique, dit « rein artificiel ». Le filtre a une membrane semi-perméable permettant une combinaison d’hémodialyse et d’hémofiltration pour éliminer les toxines du sang qui seraient normalement éliminées par le rein. Il est possible aussi avec la plasmaphérèse d’éliminer des grosses molécules qui apparaissent lors de certaines maladies auto-immunes et qui ne peuvent être éliminées par un rein, même normal.

 

Lorsqu’un chien ou un chat est «dialysé», il restera dans notre unité de soins intensifs sous surveillance étroite pendant 4 à 6 heures et recevra généralement un traitement de ce type tous les deux jours. Pendant ce temps d’hospitalisation, nous surveillons de près les signes d’amélioration.

 

Quatre type de traitement d’EER sont possibles à HOPia :

-la CVVHD (Continuous Veno Venous Hémo-Dialysis OU hémodialyse veino-veineuse continue)

-la CVVH (Continuous Veno Venous Hemo-Filtration OU hémofiltration veino-veineuse continue)

-la SCUF (Slow Continuous Ultrafiltration OU ultrafiltration continue lente)

-la PEX (Plasma Exchange OU plasmaphérès)

Une unité complète pour le traitement de l’insuffisance rénale

picto oeil

Quelles sont les principales indications de l’EER ?

 

  • insuffisance rénales aiguës dues à un agent infectieux
  • intoxications aiguës avec « blocage » ou non des reins
  • insuffisance rénale aiguë due au blocage des 2 uretères
  • surcharge volumique due à une insuffisance cardiaque
  • maladies auto-immunes
  • insuffisance hépatique aigue
  • hyperlipidémie

La situation est toujours critique pour les animaux présentant une lésion rénale aiguë ou une intoxication fatale pour les reins et une intervention précoce est préférable.

picto stétoscope

Les critères spécifiques pris en compte pour la mise en oeuvre d’ une hémodialyse chez les animaux souffrant de lésions rénales aiguës comprennent:

      • Les animaux qui ne répondent pas à la prise en charge médicale des lésions rénales aiguës
      • Les animaux oligouriques ou anuriques
      • Les animaux présentant une détérioration des anomalies électrolytiques ou acido-basiques
      • Les animaux en surcharge volumique
picto chimiothérapie

Dois-je faire quelque chose avant de référer un animal pour «dialyse»?

 

Notez que l’accès vasculaire est très important pour la mise en place de la procédure de «dialyse». Par conséquent, nous vous recommandons de conserver les veines jugulaires chez tout animal où la « dialyse » serait une option, c’est-à-dire en utilisant préférentiellement les sites veineux périphériques, par exemple veines céphalique / saphène.

Les maladies prises en charge

INTOXICATIONS MEDICAMENTEUSE

      • les anti-inflammatoires nous stéroïdiens dits « AINS » (carprofène, méloxicam, ibuprofène)
      • certains agents de chimiothérapie (par exemple vincristine, vinblastine)
      • certains antibiotiques comme les aminosides (gentamicine)
      • le Baclofène (un médicament utilisé dans certaines maladies neuro-musculaires)

 

Bon nombre de ces médicaments peuvent avoir une demi-vie très courte, ce qui signifie que nous avons une fenêtre temporelle d’intervention très étroite. Si un animal est surdosé avec un médicament ou exposé à une substance toxique, nous suggérons de ne pas attendre que les effets toxiques se manifestent, car à ce stade, la dialyse peut ne plus être bénéfique.

AGENTS INFECTIEUX

      • Leptospirose
      • Leishmaniose

BLOCAGE DES DEUX URETERES

      • Calculs urétéraux
      • hémodialyse en attente de traitement chirurgical (pose de SUB)

MALADIES AUTO-IMMUNES

      • Anémie ou thrombopénie auto-immune
      • Lupus, Pemphigus…
      • Myastenia gravis

MALADIES AUTO-IMMUNES

      • Insuffisance hépatique aigue
      • Hyperlipidémie

INTOXICATIONS NON MEDICAMENTEUSES

          • l’Éthylène glycol ou plus simplement l’ « antigel »
          • les fleurs de Lys
          • le Raisin

 

L’éthylène glycol et son métabolite, l’acide glycolique, sont tous deux des toxines facilement dialysables. Les animaux connus pour avoir récemment ingéré de l’éthylène glycol doivent être référés immédiatement pour l’élimination de ces toxines par dialyse, qui doit idéalement être effectuée dans les 2-3 heures suivant l’ingestion d’antigel. Si un animal est déjà gravement azotémique et oligo-anurique après une ingestion connue d’éthylène glycol, des dommages rénaux sont déjà très importants et la dialyse peut ne pas être efficace du tout.

Vous souhaitez d’autres informations ?

Retrouvez toutes nos actualités et publications

vet-facebook-colorvet-logo-youtube-colorvet-instagram-color
chien ordinateur